Compte-rendu des Concerts ARS IN CATHEDRALI 2020

L’édition 2020 initialement prévue a été reportée à 2021 en raison de la crise Covid 19, mais trois concerts estivaux et un concert de Noël L’été, ont pu néanmoins être organisés à la Cathédrale.

L’été, Bart Jacobs,  Xavier Deprez et Bernard Foccroulle ont proposé en streaming trois concerts d’orgue, avec un public limité à cent personnes pour les deux premiers concerts, et 150 pour le troisième concert, en respectant toutes les mesures de distanciation et d’hygiène requises

14 juillet, 20.00 :

« 20 years Grenzing Organ in Brussels » par Bart Jacobs et Xavier Deprez, organistes-titulaires de la Cathédrale.

Florilège de la musique d’Orgue de tous les temps.

Œuvres de Braga, de Macque, Van der Kerckhoven, Buxtehude, Rameau, De Boeck, Jongen, Bovet, Smits, et Improvisation.

Le premier concert fut l’occasion pour les deux organistes titulaires de proposer un type de programme qui convienne autant au concert in situ que en streaming.

Le choix s’est porté sur des pièces d’une durée de 6 à 10 minutes particulièrement adaptées à l’orgue et à l’acoustique de la cathédrale, et couvrant un maximum d’époques et de styles.

La musique belge y était particulièrement à l’honneur avec de Macque, Van der Kerckhoven, De Boeck, Jongen et une improvisation des deux organistes en utilisant l’orgue Grenzing et l’orgue de chœur.

Le choix du programme alternait les épisodes calmes avec ceux où le grand orgue pouvait déchaîner sa superbe. Le contact visuel avec la console et les artistes a rendu le lien avec le public encore plus intime.

Toutes les places disponibles furent occupées, et le public a réservé un vibrant accueil aux artistes.

11 août, 20.00 :

« Full Bach en duo sur les orgues Collon », par Xavier Deprez et Bart Jacobs : l’œuvre de Bach sous ses formes les plus diverses.

Le second concert a permis d’entendre en alternance et séparément les deux orgues du facteur Patrick Collon dans le chœur de la Cathédrale.

A nouveau, le choix du programme a tenu compte de la double contrainte du concert, à savoir d’avoir lieu in situ et diffusé en direct en streaming. Les organistes ont dû en outre affronter l’aléa d’une chaleur tropicale qui n’a heureusement pas trop altéré le jeu.

L’utilisation des deux orgues a permis de recréer l’alternance de l’orchestre baroque et du soliste, d’entendre la suavité des jeux de fond de chacun d’eux, et d’entendre un quatre mains sur le plus grand des deux instruments.

Le programme était dédié à Bach, principalement avec des œuvres de Johann Sebastian associées à des compositions de Carl Philipp Emmanuel et Johann Christian (quatre mains). Un programme fort original qui a permis de découvrir aussi des œuvres moins jouées mais d’une sublime beauté.

Le public soigneusement placé dans le choeur a pu apprécier cette exécution remarquable soulignée par la proximité des deux orgues.

25 septembre, 20.00 :  « Les sources de l’œuvre de J.S. Bach « , orgue Grenzing par Bernard Foccroulle. Œuvres de Frescobaldi, Pachelbel, Böhm, de Grigny, Buxtehude, et Bach.

Le dernier des trois concerts s’inscrivait dans une thématique historique de filiation, celle des maîtres ayant influencé Johann Sebastian Bach.

Les styles nationaux furent mis ensemble, l’Italie, la France et l’Allemagne du Nord et du Sud. Ce très beau programme a fait voyager le public d’une nation européenne à l’autre et à travers le temps. Et Bernard Foccroulle de conclure ce récital par la virtuose Fantaisie et Fugue en sol mineur de JS Bach sur le plenum de l’orgue Grenzing. Un public émerveillé par l’exceptionnel talent de l’artiste et sa parfaite maîtrise de l’orgue Grenzing salua cette prestation avec enthousiasme.

Le streaming fut réalisé en direct à chaque concert, et l’image diffusée sur les ondes était la même que celle montrée sur grand écran dans la  Cathédrale, associant cette fois-ci trois prises de vue au lieu d’une. Une façon privilégiée de voir le ou les organistes à l’œuvre.

Dimanche 27 décembre à 17.00 : Concert de Noël “Il Natale”, Ensemble Currende dir. Erik Van Nevel, avec six chanteurs, violon, flûte à bec, percussion et Viole de Gambe, et avec le concours des organistes Bart Jacobs & Xavier Deprez, sur l’orgue Grenzing et le petit orgue positif Collon.En raison des mesures sanitaires en vigueur, le concert s’est tenu sans public, mais transmis en livestream.

Le programme intitulé “Il Natale”, était composé par un florilège de nombreuses œuvres de maîtres italiens des XVIe et XVIIe siècles, comme Palestrina, Frescobaldi et Monteverdi, et du chant grégorien, avec également des arrangements par Erik Van Nevel, le tout autour de la thématique de la Naissance du Christ. Le public a pu suivre cette magnifique alternance entre pièces instrumentales et vocales, et ce mélange subtil des voix admirablement équilibrées entre elles, avec la douceur du violon, de la flûte et de l’orgue positif. Le grand orgue Grenzing, joué en alternance par les deux organistes de la cathédrale, a superbement enrichi cette ‘fresque noëlique’, notamment par l’évocation des trompettes célestes dans une improvisation de Xavier Deprez.

Un magnifique concert-vidéo, bénéficiant d’une prise de son des plus fidèles, et soutenu par un choix d’images très varié, donnant une ambiance à la fois recueillie et festive. Près de 300 internautes étaient en ligne en direct, manifestant leur enthousiasme par des commentaires élogieux et des applaudissements virtuels.